De nouveaux changements de votre fil d’actualités Facebook ont été annoncés par le patron du news feed de Facebook dans un communiqué du 1er mars 2018.

Pour les marques et les entreprises, cette nouveauté sonnerait la fin de la mise en quarantaine des pages Facebook. Nouvelle, plutôt bonne à priori, qui pourtant me laisse un peu perplexe. Voici pourquoi et mes 2 conseils : mettre ou re-mettre son site web au centre de sa communication digitale et… faire du contenu de qualité pour engager sa communauté sur les réseaux sociaux.

Pourquoi changer (encore) le fil d’actualités de Facebook ?

Dans sa déclaration du 1er mars 2018, le patron du news feed, affirme que des tests ont été réalisés dans 6 pays (dont la France et le Canada ne font pas partie) depuis octobre 2017. Pour Facebook, ces tests, qui faisaient migrer les pages entreprises dans l’onglet Explorer de Facebook, privilégiaient les publications des amis et de la famille dans le fil d’actualité.

Pour Facebook les tests menés ne sont pas concluants et des  réclamations d’utilisateurs leur sont parvenues : pour finir la séparation des 2 fils d’actualités ne les aidaient pas à avoir plus de bien-être et à se connecter avec leurs amis. Je les comprends, je trouvais mon fil d’actualités de plus en plus terne et ennuyeux.  Adam Mosseri annonce donc la fin du fil Explorer

C’est, apparemment du moins, une très bonne nouvelle pour les pages Facebook entreprises. Mais, Adam Mosseri rappelle que la ligne directrice annoncée par Mark Zukerberg fin janvier 2018 se poursuit. Enfin, c’est ce que je comprends en lisant ces mots : « We think our recent changes to News Feed that prioritize meaningful social interactions better address the feedback we heard from people who said they want to see more from friends and family. Those changes mean less public content in News Feed like posts from businesses, brands, and media. » « Nous pensons que les récents changements dans le fil d’actualité qui donnent la priorité à des interactions sociales significatives répondent mieux aux commentaires que nous avons reçus des personnes qui ont dit vouloir en voir plus de leurs amis et de leur famille. Ces changements signifient moins de contenu public dans le fil d’actualité, comme les messages des entreprises, des marques et des médias. »  

Je regarde ces annonces avec circonspection car :

A l’exception des post publicitaires,  je ne voyais plus aucune publication de pages dans mon fil d’actualité.  Depuis début 2018, les seules publications de Page Facebook que je vois dans mon news feed sont sponsorisées. Probablement pour Facebook je suis une utilisatrice croate… ou exceptionnelle… Plus sérieusement, nous avons tous constaté une baisse de reach très importante, alors que nous sommes censés ne pas avoir fait partie des pays testés… Je ne suis pas sûre que nous retrouvions donc pour autant l’ancien fil d’actualité. Cette volte face du premier réseau social m’intrigue. J’ai du mal à croire qu’en France, nous n’ayons pas fait l’objet de tests…

Quel est donc ce revirement de Facebook ? Stratégie ? Opportunisme ? Effet d’annonce ?

Dire que ces tests ne sont pas concluants serait-elle une façon diplomatique de changer de stratégie ? Mark Zuckerberg annonçait il y un mois qu’il souhaitait privilégier les interactions entre les personnes, plutôt que la consommation passive de contenu. Les pages Facebook avait déjà disparu de mon newsfeed, progressivement depuis octobre 2017. 

Alors, est-ce que ce revirement sera pérenne ?  Devons-nous nous  préparer à de nouveaux changements ? Faut-il faire de la publicité systématique pour être vu sur Facebook ? Est-ce que ça vaut encore le coup de créer une page Facebook pour son entreprise ?

J’ai du mal à comprendre cette stratégie qui consiste à priver de visibilité les entreprises.  Ce sont elles qui génèrent une part significative  de revenus à Facebook en étant annonceurs.  Pourquoi les entreprises feraient de la pub Facebook si le fil d’actualité devient tellement barbant que plus personne n’a envie d’aller le voir ? Sortir nos Facebook pages du news-feed n’est pas pour moi la meilleure expérience client que peut nous proposer Facebook. Qu’en pensez-vous ?

Je sais aujourd’hui comment engager ma communauté et celle de mes clients, grâce à ce que j’appelle la Quadrature du Cercle Facebook. J’utilise les fonctionnalités comme les Live ou les stories qui engagent et j’explique cela dans ma formation Facebook : la Quadrature du Cercle Facebook. Mais, il reste un hiatus pour moi.  Je manque de visibilité sur la stratégie du géant américain et ce que je perçois comme un revirement me semble plutôt facteur d’opacité. Il m’a toujours paru normal d’utiliser Facebook Ads pour maximiser l’organique, mais en optimisant les budgets investis pour faire de la pub. Vous le savez, j’ai sauvé ma boite avec 40 euros de publicité sur Facebook et je pense que l’outil est le meilleur outil marketing jamais inventé. J’aime utiliser les fonctionnalités des Live Facebook, qui sont très abouties et je trouve le marketing Facebook passionnant. Alors, oui Facebook est un vrai réseau social d’entreprise, rien que parce que le pixel facebook est dramatiquement efficace.

Mais j’ai l’intime conviction que nous devons encore nous préparer à des nouveautés pour notre Facebook Marketing. Alors, en attendant de savoir vraiment comment fonctionne ce nouvel algorithme Facebook, voici deux conseils pour que l’intelligence artificielle et les outils Facebook soient encore au service de la stratégie de communication de votre entreprise.

Fil d'actualités, facebook change encore son news feed !

Premier conseil : mettre ou remettre son site web ou son blog au centre de la communication digitale de votre entreprise. Utilisez les medias sociaux comme un levier vers votre blog.

Vous êtes maitre à bord de votre site web et/ou de votre blog. Vous n’êtes là, soumis à aucun algorithme – en tous les cas pour dire ce que vous pensez. Vous pouvez utiliser des mots tels que Partagez, Likez... devenus tabous sur Facebook. Bien sûr, c’est le SEO ou le SEA qui décident si vous êtes vus sur les moteurs de recherche et vous n’êtes jamais à l’abri d’une panne de votre hébergeur ou pire encore d’une cyberattaque…

Mais, sur votre site web vous n’êtes pas dépendant d’un algorithme. Vous n’êtes pas tributaire de revirements de stratégie que vous ne maîtrisez pas. Même pour moi qui suis community manager et qui passe ma journée sur les médias sociaux, il est clair que votre site web doit être au centre de votre stratégie de communication digitale.  Il faut communiquer sur les réseaux sociaux pour appuyer et renforcer celui-ci.

Evitez aussi d’être dépendant d’un seul média social. Soyez actif sur différents medias sociaux, au moins 2 n’appartenant pas au même groupe.  Si vous êtes sur Facebook et Instagram par exemple,  vous restez dépendant du groupe Facebook,  puisque Instagram appartient à Facebook.  Choisissez donc un autre réseau social, un des principaux réseaux sociaux et de préférence celui où votre cible de clients se trouve le plus. Snapchat si vous visez les jeunes, Pinterest si la déco, l’architecture, le DIY sont vos domaines, LinkedIn si vous êtes en B2B. Et si d’aventure, vous étiez tenté par Vero, attendez un peu de voir ce que donnera cette nouvelle application.

Deuxième conseil : faire du contenu de qualité sur Facebook et les autres réseaux sociaux, du contenu qui engage votre communauté et qui lui apporte de la valeur.

J’ai largement parlé de ce contenu engageant pour sa communauté lors d’un de mes précédents Live Facebook. Si vous faites du contenu qui a de la valeur pour votre communauté de fans, vous serez moins dépendants des algorithmes et vous aurez une meilleure viralité. Ce sont vos abonnés qui ont finalement le dernier mot et qui vous indiquent par leurs interactions – ou l’absence de leurs interactions – ce qu’ils aiment ou pas. Je vous ai proposé dans ce Live un outil : le vrin score, il peut vraiment vous aider à augmenter la valeur de vos publications sur vos medias sociaux.

Gardez aussi votre ligne éditoriale, même si le fil d’actualité ou l’algorithme de Facebook changent. Sinon, vos fans pourraient être perdus et ce sont eux qui sont les gardiens du Temple. Lorsque tout bouge et évolue, lorsqu’on ne sait plus bien où aller comment faire, il est important je crois de se poser, d’observer avant de décider quoi faire. C’est un grand cadeau que m’ont fait mes amis amérindiens en me transmettant cette sagesse là. Finalement c’est avec votre communauté que vous échangez, pas avec l’algorithme Facebook,  aussi puissant soit-il.  Ne la pertubez pas plus que nécessaire. Les algorithmes ne devraient avoir pour objet que de servir une expérience fan inoubliable.

Je vous invite à me dire vos réactions, vos questions, interrogations à propos de ce nouveau changement de Facebook. Les commentaires sous cet article sont à vous ! J’ai toujours grand plaisir à y échanger avec vous.

L’intégralité de mon Facebook Live sur les changements Facebook  :

J’y parle non seulement la réintégration des pages Facebook dans notre fil d’actualité, mais aussi l’arrivée de Jobs (plateforme de recherche d’emplois) et de l’identification visuelle automatique.

Sources :

Facebook renonce à séparer le fil d’actualités en deux, article de Presse Citron du 1er mars 2018

Facebook abandonne l’idée d’un fil d’actualité séparé pour les marques et les éditeurs, article de Franchweb.fr du 2 mars 2018.

News Feed FYI: Ending the Explore Feed Test, article du 1er Mars 2018 de Adam Mosseri, Head of News Feed.